Après une phase consacrée à la céramique, il procède dans cette deuxième période (1958-1974) à des recherches sur un matériau nouveau dont le brevet sera déposé sous le nom de Cérastone. Le procédé consiste à fabriquer un réfractaire à basse température (1000°) dont la résistance  à l’écrasement peut atteindre 480 k par cm3.

 

C’est l’alliance de la technique du microbéton (chargé de sable siliceux) et de la cuisson céramique.

 

Le Cérastone
Matériau breveté par J.Amado

Interview de l'artiste sur la technique du Cérastone, par le Journal Montréal Canada octobre 1976

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now