Troisième phase (1974-1995) qui voit l’abandon du revêtement émaillé donc de la cuisson. Une sculpture est alors composée essentiellement d’un aggloméré de sable de basalte, de ciment fondu et d’eau, avec adjonction d’oxydes métalliques assurant sa coloration. Le mélange ainsi malaxé était spécialement étudié pour pouvoir être travaillé à la main, en dehors de tout coulage ou moulage. Chaque sculpture est ainsi constituée d’éléments emboîtés les uns dans les autres, numérotés, comme dans un puzzle étroitement jointifs. Les joints apparents de formes libres étaient dessinés de manière à renforcer la nervosité visuelle de l’œuvre. Ce procédé facilite le montage, le démontage et le transport.

Ciment de basalte
La sculpture-puzzle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now